Jump to Navigation

Au moins 63 députés français ont du bon sens

Je dois ma connaissance de ce fait à mon excellent collègue (français, vivant en Belgique) Hervé Lalau qui l’a publié dans le dernier numéro de la non moins excellente revue belge, In Vino Veritas.

Au moins 63 députés français ont du bon sens

63 députés français ont déposé début juin sur le bureau de l’Assemblée Nationale une proposition de loi visant à faire reconnaître le vin comme partie intégrante du patrimoine culturel français. On ne trouve aucun ténor de la classe politique parmi eux, aucun soutien de grand parti, malheureusement ; aussi ce texte risque-t-il de dormir un certain temps sur ce beau bureau.

Mais les arguments développés par les 63, me semblent très censés et prennent le vin par le bon bout : la culture et la santé. En voici quelques extraits :

« La culture du vin, partie du patrimoine bimillénaire, culturel, cultuel, paysager et économique français, transmise de génération en génération, a grandement contribué à la renommée de la France et tout spécialement de sa gastronomie au yeux du monde.

Au-delà des arts de la table, légion sont les exemples qui pourraient être cités et démontreraient à quel point unique au monde depuis l’Antiquité, le vin est évoqué dans la production artistique de notre pays, particulièrement dans les domaines de la littérature et de la poésie. Le vin, consommé avec modération, a largement participé à la bonne santé de nos populations et à leur degré de longévité ; il joue un rôle actif de lubrifiant social dans la communauté, et l’éducation à la maîtrise de sa consommation, lorsqu’elle est perpétuée, permet d’éviter les dérives alcooliques.

Nombre de boissons tendant à se substituer au vin pour accompagner les repas se révèlent beaucoup plus dangereuses, même en cas de limitation, comme le soulignent des rapports scientifiques internationaux majeurs.

Ces réalités objectives sont trop souvent contestées, entretenant ainsi une confusion entre la nécessaire lutte anti-alcoolique protégeant la santé publique et les apports positifs permis par la consommation modérée de vin, démontrés par la plupart des études récentes.

Il est donc proposé d’inscrire dans la loi que le vin, produit de la vigne, fait partie du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France. »

On peut toujours rêver. Cela a été fait en Espagne et en Argentine, pourquoi pas en France ? Je rappelle que la plupart des étrangers ne cessent de s’étonner de l’attitude timide et, pour tout dire, ignorante de la classe politique envers le vin, pourtant l’une des productions françaises les mieux exportées.

Donnez votre avis

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
Veuillez saisir la phrase que l'on voit ci-dessous.
 
Découvrir les offres WINEANDCO
 
 
Découvrir les offres WINEANDCO