Les foires aux vins de la grande distribution en 100 cuvées

Les foires aux vins de la grande distribution en 100 cuvées

Goûté au mois de juin, le millésime 2015 des foires aux vins en grande distribution apporte son lot habituel de bonnes affaires. En voici le meilleur, avec une sélection serrée de 100 cuvées au bon rapport qualité prix.

 

Côté millésime

2014 est à l’honneur dans la plupart des régions. Une année contrastée, avec de vraies réussites en Loire, dans le Beaujolais ou en Bourgogne, et des déceptions, dont le sud de la vallée du Rhône surtout, ou le Languedoc dans une moindre mesure. A Bordeaux, le 2013 est un vrai mauvais millésime comme on n‘en avait pas vu depuis longtemps et qui vient nous rappeler que la technique ne peut pas toujours compenser les insuffisances de la nature. Beaucoup d’enseigne ont fait l’impasse sur le millésime et bien peu de bordeaux rouge de l’année sont à sauver. On se consolera avec les millésimes précédents, 2012, 2011 et surtout quelques 2010 et 2009, année de belle garde, à saisir.

 

Auchan (du 22 septembre au 6 octobre)

Domaine Ollier Taillefer, Garrigae, Faugères rouge, 2012 : Nez mûr et frais, bouche croquante de fruit dotée d’une belle fraîcheur et de tanins légers. Beaucoup de naturel et de vigueur dans ce vin du sud délibérément friand. 9,90 e

Les Plaisirs de Sophie, Pinot Noir, Vin de France, 2014 : Vin souple et coulant qui vaut par ses notes de fruit rouge et son équilibre léger et digeste. 4,99 e

Château Godeau, Saint-Emilion Grand Cru, 2012 : Charnu, bien mûr, frais, avec une superbe qualité de fruit et des tanins parfaitement croquants. Irrésistible. 16.95 e

Château du Monastère, Graves rouge, 2012 : De l’élégance et la finesse dans les saveurs de fruit noir, d’âtre de cheminée et dans les tanins légers. Beaucoup de raffinement à ce prix.  6,50 e

Domaine de la Cour Profonde, Côte de Bel Air, Fleurie, 2014 : Fruit pimpant, texture soyeuse, charnue et fraîche, un bonheur de gamay. 7,50 e

Domaine Chêne, Cuvée Prestige, Macon La Roche Vineuse blanc, 2014 : Un chardonnay tout en fruit, de pomme et de pêche, à la rondeur légère. Savoureux. 6.95 e

Christophe Cordier, Vieilles Vignes, Saint-Véran, 2014 : Puissant, intensément fruité, avec des notes exotiques et vanillées, c’est généreux et séduisant. 9.99 e

Mas Jaume, Cuvée Candice, Côtes du Roussillon Villages Tautavel, 2014 : Puissant, épicé, plein de soleil et de fougue, aux senteurs de garrigue et d’épice. Un gigot. 6.50 e

Sophie Bertin, La Côte Blanche, Sancerre blanc, 2014 : Un sancerre plus tendre que vif, aux jolis amers de pamplemousse et de végétal, raffiné et minéral. 8.95 e

Emmanuel Poirmeur, Egiatega, Altitude – 15 m, Vin de France : Un vin vieilli sous l’eau, vif, citronné et perlant. Original et convaincant. Pour des fruits de mer. 8.99 e

Château Larteau, Bordeaux Supérieur, 2009 : Nez confit, très mûr, bouche charnue et fondue, avec une petite sécheresse des tanins qui disparaitra à table. Généreux. 6.99 e

Château Plaisance, Cuvée Alix, Premières Côtes de Bordeaux, 2005 : Un nez évolué, de sous-bois, de fruit confit, et une bouche épanouie qui a joliment pris la patine du temps. A boire. 7.50 e

Château Teyssier, Cuvée d’Exception, Puisseguin Saint-Emilion, 2012 : Fruité intense, mentholé et torréfié, tanins souples et bonne fraîcheur. Vin complet, prêt à boire. 8.65 e

Château Pontet-Barrail, cru bourgeois, Médoc, 2012 : Beaucoup d’élégance dans les saveurs et la structure de ce médoc délicatement extrait, caressant et à l’équilibre idéal. Coup de cœur. 9.90 e

Château Belle-Vue, cru bourgeois, Haut-Médoc, 2012 : Une valeur sûre avec ce cachet aromatique propre au petit verdot et qui donne à ce médoc un supplément d’âme. Ferme mais aimable par la qualité de son fruit, à boire ou à garder. 11.95 e

 

Monoprix (du 10 au 28 septembre)

Domaine Ruhlmann, Crémant d’Alsace Brut : Un crémant tout en fruit et en fleur, tendre à l’attaque et vivace en finale. Apéritif. 7,90 e

Domaine Ruhlmann Schutz, Crémant d’Alsace Extra-Brut : Vinifiée sous bois et c’est une réussite : texture large,  saveurs briochées et fruitées. De belles sensations. Pour la table. Super rapport q/p. 7,90 e

El Circo Acrobata, Carinena (Espagne), 2014 : Un grenache venu d’Aragon, aux saveurs croquantes de fraise cuite et de caramel. Souple, frais, pour barbecue. 3,90 e

Château Saint-Martin, Réserve des Gentes Dames, Côte de Provence blanc, 2014 : Nez agréable, de fleur blanche, de banane et de guimauve. Bouche tendre, avec une fraîcheur anisée en finale. 9.90 e

Domaine Saint-Hilaire du Coin, Réserve, Muscadet Sèvre et Maine sur lies, 1996 : Une robe dorée, un nez riche et complexe. Une matière charnue et une finale qui n’en finit pas. Grand vin. 12,90 e

Domaine Pellé, Les Bornés, Menetou-Salon blanc, 2014 : Parfumé, riche et velouté, avec de beaux agrumes et végétal de classe. Long et pur. Beaucoup de plaisir. 9.50 e

Domaine Philippe Gilbert, Menetou-Salon rouge, 2013 : Mûr, intense, frais et parfaitement savoureux, superbe pinot noir de la Loire, avec un élévage au cordeau, et un fruit subtil, fin, frais et long. Un régal.  14,50 e

Domaine Tabordet, Pouilly-Fumé, 2014 : Nez fumé, minéral. Excellente qualité de fruit, aux arômes de feuille de tomate, de fruit vert, et une acidité lumineuse. Très pur. Une affaire. 10.20 e

Château de Cary Potet, Côte Chalonnaise rouge, 2013 : Dynamique, croquant, frais, avec des tanins un peu accrocheurs mais de jolies sensations en bouche. A boire sur le fruit. 9.50 e

Domaine Jessiaume, Santenay 1er cru rouge, 2008 : Nez enchanteur de cerise noire et de torrefaction, bouche fraîche aux saveurs irrésistibles. Excellent. 18,90 e

Clos de la Roilette, Fleurie, 2014 : Jolie finesse avec le fruit du gamay et des notes d’épice et de pivoine. Bouche bien mûre, à la fois concentrée et fraîche, aux tanins un peu rafleux qui donnent un peu plus de relief. A boire ou, mieux, à garder quelques années.

Domaine des Bernardins, Muscat de Beaume de Venise, 2014 : Robe ambrée et nez magnifiquement complexe, raisin de Corinthe, écorce d’orange et effluves orientales de cannelle et de cumin. Voluptueux mais parfaitement équilibré, long à souhait, superbe vdn, à laper avec une poignée de fruits secs. 14.95 e

Château Laurou, Fronton rouge, 2013 : Tout le charme de la négrette dans cette cuvée au nez bien ouvert d’épice, de framboise et de violette. Tanins croquants, fruité vibrant et mentholé. Beaucoup de plaisir à petit prix. 5,50 e

Le Hameau des Ollieux, Nature, Corbières rouge, 2013 : Friand, souple, salivant, un beaujolais du sud, vinifié sans soufre et avec talent, qui digère son taux d’alcool généreux. 8.20 e

Domaine Les Grandes Costes, La Sarabande, Languedoc rouge, 2011 : Senteurs de maquis, de baies sauvages, de violette, de cuir. Grande suavité de texture, chaleureux, plein. Une belle virée en Méditerranée. 12.50 e

Château Crabitey, Graves rouge, 2008 : Robe jeune et boisé encore perceptible. En bouche, beaucoup de fraîcheur, de souplesse, avec une jolie finale épicée et végétale. Beau classicisme. 12.50 e

 

Leclerc (30 septembre au 10 octobre)

Domaine Vincent Ricard, Le Bouc, Touraine Sauvignon, 2014 : Sauvignon charmeur, herbacé, vivifiant, so
uple, croquant, avec ce qu’il faut de rondeur. 5,50 e

Christophe Cordier, Vieilles Vignes, Bourgogne Chardonnay, 2014 : Beaucoup de volume, de chair et d’arômes (coco, crème, fruit exotique) dans ce chardonnay boisé et ambitieux. 9,75 e

Arnaud Aucoeur, Vieilles Vignes, Côte du Py, Morgon, 2014 : Nez pur et parfumé, fruité charnu et épicé. 6,95 e

Château de Parenchère, Bordeaux Supérieur, 2012 : Bordeaux moderne, à la belle qualité de fruit, aux tanins souples et au boisé plus séduisant. 7.30 e

Château Roque Le Mayne, Castillon Côtes de Bordeaux, 2012 : Séduisant, torréfié, matière douce, boisé généreux. Devrait plaire. 7.95 e

Château Fourcas Hosten, Listrac-Médoc, 2009 : Joli médoc aux arômes fondus entre sous-bois, fruit confit et tabac. Bouche détendue, suave. Le charme du millésime. 12.90 e

Mas Amiel, Pur Schiste, Côtes du Roussillon rouge, 2014 : Vin sensuel, au fruité délicieux, soyeux et profond, à la puissance contenue. 9,90 e

Clos Saint-Joseph, Muscat Moelleux, IGP Oc, 2014 : Les parfums du muscat (fleur d’oranger, pêche, raisin), sans lourdeur en bouche. Juste moelleux. Joli équilibre.  4,50 e

M. Chapoutier, Côtes du Rhône rouge, 2014 (magnum) : Nez frais et friand, de mûre et de poivre, sensation coulante et déliée en bouche. Fin et facile à aimer. 13,50 e

Château La Rougeante, Corbières rouge, 2013 : Bon fruit, bien typé, mûre, résine et thym. Souple, tanins un peu amers. Facile d’accès et le caractère de la région. 4.80 e

Château L’Hospitalet, La Réserve, Languedoc La Clape, 2013 : Des notes de maquis, de fruit bien mûr, le tout torréfié par un élevage sans outrance. On sent le soleil du sud mais l’ensemble reste joliment équilibré et se prolonge dans une finale presque mentholée. 7.50 e

 

Carrefour (du 8 au 21 septembre)

Clos les Montys, Muscadet Sèvre-et-Maine sur lie, 2014 : Un muscadet sur le fruit, éclatant et plein de peps, avec une finale un peu saline. Exemplaire. 4.90 e

Domaine Rouge Garance, Côtes du Rhône rouge, 2014 : Beaucoup de croquant et de plaisir en dépit d’un millésime bien compliqué dans la région :  souple, vibrant, au fruité généreux. 5,95 e

Chevalier de l’Engarran, Languedoc rouge, 2013 : Souple, soyeux, aromatique avec des notes de baies sauvages, de fruit frais et d’épice. Intense, digeste, très plaisant. 6,95 e

Domaine Modat, Comme Avant, Côtes-du-Roussillon-Villages Caramany, 2011 : Des vieilles vignes de carignan, grenache et syrah et quelques années de bouteille pour un roussillon suave et complexe. Belle bouteille. 12,95 e

Marc Parcé, Rivesaltes, 1996 : Sucre roux, ambre, date, spiritueux, un nez magnifique de complexité. Douceur, suavité et longueur. Grand moment de dégustation pour les amateurs de ce style oxydatif. 14,95 e

Clotilde Davenne, Reflets de France, Saint-Bris, 2014 : Vin vivace, aux notes de sureau et de fruit vert. Vibrant, tonique, une réussite. 7.90 e

Marc Parcé, Collioure blanc, 2014 : Plus complexe qu’éxubérant, un vin en nuances, élégant et salin. Pour amateur. 10.90 e

Henri Marionnet, Première Vendange, Touraine Gamay, 2014 : Nez généreux, du fruit rouge à foison sur un fond végétal. Bouche juteuse, intense, fraîche. 8.90 e

Laurent Combier, Les Galets Blonds, Crozes-Hermitage rouge, 2014 : Epice, violette, torréfaction, matière lisse et parfumée, élégant et facile d’accès. 10.95 e

 

Carrefour Market ( du 18 septembre au 4 octobre)

Château Fontenelles, Notre Dame, Corbières rouge, 2012 : Saveurs gourmandes de fraise cuite, de cerise noire et de résine, matière souple rafraîchie par une pointe de menthol. Facile à aimer. 5,95 e

Château Vaugelas, Fût de Chêne, Corbières rouge, 2013 : Vin facile, sur le fruit avec quelques nuances d’épice et de cuir, simple et frais. 4.50 e

Château Lagrézette, Cahors, 2009 : Robe noire, nez intense et boisée, bouche à la fois juteuse et structurée aux tanins puissants et crayeux et à l’acidité rafraichissante. On est bien à Cahors. Du caractère. A boire (viandes saignantes) ou à garder. 16.95 e

 

Franprix (du 9 au 20 septembre)

Domaine Bessac, Rasteau rouge, 2013 : Riche, chaleureux, tannique, il y a tout ici pour combler les amateurs de rasteau, appellation à fort caractère.  Ample, au fruité exubérant. Pour l’automne. 6.95 e

Davet, Menetou-Salon blanc, 2014 : Du peps, des arômes fringants, une belle fraîcheur et beaucoup de netteté. 6,99 e

Candice, Côtes du Roussillon Villages Tautavel, 2013 : Tout le soleil du Roussillon dans cette cuvée sensuelle et riche à souhait. C’est chaleureux, puissant, généreux et séducteur si on aime les sensations fortes. 6.50 e

Enclos du Petit Chien, Cheverny blanc, 2014 : Notes de fruit vert, d’agrume, de feuille de tomate, bouche enlevée, fraîche et tendre. Belle réussite. 5,99 e

Château Chaigneau, Lalande de Pomerol, 2012 : Bon fruit, mûr, sensation soyeuse, boisé raisonnable. Du plaisir immédiat mais un peu de potentiel de garde. 10.90 e

Château de Cruzeau, Pessac-Léognan rouge, 2011 : Nez complexe, fumé, de girofle et de fruit noir. Texture caressante, tanins fins et fermes. Entre deux âges, peut se boire ou se garder. 14.90 e

Château Agnel Les Carmes, Minervois rouge, 2010 : Nez joliment évolué, date, mûre, zan, suave et ensoleillé. Bouche ronde, voluptueuse, charnue, épicée, à la puissance retenue. Tanins un peu secs qui disparaitront à table. 5.99 e

Domaine de la Petite Cassagne, Costières de Nîmes rouge, 2012 : Du fruit, de la gnaque, intense. Asez bluffant à ce prix. Finale un peu rustique. 4.25 e

Chapoutier, Les Grands Merisiers, Chateauneuf-du-Pape rouge, 2011 : Puissant, riche, profond, structuré, le tout avec classe. Un grand vin. Du plaisir mais on le met en cave. 20.90 e

Guigal, Gingondas rouge, 2011 : Plantes aromatiques, fruit mûr et poivre au nez. Fin, plein, bien dans le style de l’appellation, tanins fermes et cacaotés. A boir ou à garder. 15.90 e

 

Magasin U (du 22 septembre au 3 octobre)

Georges Burrier, La Croix du Plan, Pouilly-Fuissé, 2014 : Nez somptueux, de fruit jaune et blanc, de beurre frais et de vanille. Bouche intense, fraîche, et longue. Superbe relief et complexité. Grand vin. 14.90 e

Bonneterre, Cep by Cep, Saumur-Champigny, 2014 : Cabernet éclatant, coloré et joliment fruité. Tanins fins, épices légères, fraîcheur et fruité de classe. 9,20 e

Collection du Coing Grande Réserve, Muscadet Sèvre-et-Maine, 2012 : Nez délicat, bouche épanouie, longue, saline. Etonnant rapport qualité-prix. 6,90 e

Château La Rivière, Fronsac, 2012 : Fronsac bien bâti, dense, charnu et tannique. Pour la cave ou une viande juteuse. 12,95 e

Le Baron de Rouillac, Pessac-Léognan rouge, 2012 : Des notes torréfiées et mentholées qui séduisent. Un fruit agréable, des tanins croquants, de la fraîcheur : on aime le relief et la vitalité de ce pessac à boire dans les 3 ans.

Decelle-Villa, Marsannay rouge, 2013 : Superbe pinot noir, joliment extrait, fin, nuancé, au boisésubtil et à la grande pureté de fruit. Exemplaire et prix justifié. 19.50 e

Laurence Clément Première Lune, Menetou-Salon blanc, 2014 : Vivace et parfu
mé, entre gazon et agrume, un sauvignon parfaitement net et vivifiant. Bon rapport q/p. 7,40 e

Amirault-Grosbois, Les Caillottes, Bourgueil rouge, 2014 : Fruité, croquant, tanins fermes, de la fraîcheur. Un bon cabernet franc viviant et festif. Vin de pique-nique. 6.30 e

Piccini, Rosso di Toscana : On retrouve le caractère des rouges italiens dans cette cuvée, à tout petit prix : arômes fringants de fraise et de cerise, fraîcheur, tanins croquants. RIen à redire à ce prix. 3.60 e

Château La Rivière, Fronsac, 2012 : Merlot encore jeune mais beaucoup de fond et de longueur. Dense, charnu, intense, de garde. 12.95 e

Les Vallognes d’Aquéria, Tavel, 2014 : Un vrai rosé, fruité, charnu, plus coloré que la plupart des rosés actuels. Du vin et du bon ! 7.95 e

 

Leader Price (du 9 au 19 septembre)

Jean Becker, Gentil, Alsace, 2014 : Assemblage des cépages dits « nobles » de la région qui nous vaut ce vin parfumé, floral et muscaté,  sec, frais et en rondeur. 5,99 e

La Tour d’Armand, Bourgueil, 2014 : Gérard Vallée, bon vigneron de Bourgueil, signe cette cuvée colorée et aromatique, sur le fruit rouge et le graphite. Souple et friand. 4,99 e

Henri Peter, Brut, Crémant d’Alsace : 100% pinot blanc, cette cuvée habituelle de l’enseigne reste très régulière : fruit blanc et fleur blanche, bouche tendre, fraîche, net. 4,35 e

Les Hauts Clochers, Limoux blanc, 2012 : Nez beurré et exotique d’un chardonnay qui a vu le soleil et la barrique. Souple, généreux, bien équilibré, c‘est facile à aimer. 6,99 e

Moulins de Boisse, Bergerac, 2014 : Joli nez et fruit friand, juteux,aux notes de cassis et de végétal. Tonique et plein, rien à redire à ce prix. 4,50 e

L. Huot, Champagne Brut Carte Noire : Un Champagne franc, sur le fruit, pas avare en arômes (pomme, brioche) et doté d’un beau relief. Frais et gourmand, de bonne longueur. 16.90 e

 

Casino (du 8 au 20 septembre)

Château Lamothe-Vincent, Bordeaux rouge, 2014 : Un bordeaux impeccable, pour tous les jours : du fruit noir à foison, de la chair, des tanins fermes mais sans excès. De l’équilibre et du plaisir. 4,95 e

Château de Lastours, Arnaud de Berre, Corbières rouge, 2012 : Corbières moderne, gorgé de zan, d’olive noire, de plantes aromatiques, intense mais facile à boire car tout en souplesse. 5,40 e

Domaine de la Petite Roche, Rosé d’Anjou, 2014 : Rosé à peine demi-sec, fin, délicat, fruité, idéal pour les derniers rayons de soleil de septembre. 3,10 e

Bodegas Aranleón, Solo Tinto, Valencia, 2011 : Le bobal, cépage typique du Levant espagnol, très séduisant dans cette version : fruit un peu sauvage, notes torréfiées, tanins légers. Fluide et plutôt frais. 8,50 e

Monasterio de la Viñas, Gran Reserva, Cariñena, 2005 : Un long vieillissement pour ce vin aujourd’hui à point aux notes patinées, à la rondeur un peu moelleuse qui donne de très jolies sensations et permet de s’initier à prix décent au style traditionnel espagnol. 9,90 e

Chapelle de Potensac, Médoc, 2009 : Charnu, intense, structuré, un médoc digne de ce grand millésime. On le met en cave quelques années. 11,90 e

Château Moulin Haut Villars, Fronsac, 2010 : Solidement bâtie avec les caractères de l’appellation, une cuvée de garde aux tanins conséquents mais belles affaire. 8,95 e

Vignoble Français-Monier, Côtes du Rhône Villages Massif d’Uchaux, 2013 : Robe violacée et nez qui hume bon la prune et la mûre. Souple et chaleureux avec une finale un peu ferme, ça respire le sud et le soleil. 5.60 e

 

Simply Market (25 septembre au 11 octobre)

Château de Cascatel, Cuvée Exception, Fitou, 2012 : Intensité, fruité, équilibre, et un poil de longueur. Cela fait beaucoup à ce prix. 4,99 e

Domaine Perraud, Le Grand Sorbier, Bourgogne Aligoté, 2014 : Vif et direct, un bel exemple d’aligoté, discrètement parfumé. 6,99 e

Saint-Verny, L’Impromptu, Côtes d’Auvergne, 2013 : Gamay plein de caractère, à la robe sombre, vif, au fruité épicé. Du caractère. 5,99 e

MT de Toumalin, Canon-Fronsac, 2010 : Nez de fruit mûr et d’épice, tanins fermes, de la chair. Généreux et plein. Belle affaire, à boire dans les deux ans. 6,99 e

Harmonie, Vendanges Tardives, Gaillac doux, 2012 : Robe dorée, nez confit, belle liqueur allégée par une grande fraîcheur. Un vrai beau liquoreux. 9,39 e

Château Peyrouley, Cuvée Prestige, Bordeaux rouge, 2010 : Joli vin, de la finesse, maturité évidente. Du fond et de l’élégance à ce prix. 4.75 e

Tardy René, Les Dames Huguettes, Bourgogne Hautes-Côtes de Nuits rouge, 2012 : Délicieux. Beaucoup de saveurs fruitées, des épices douces et du fruit sec. Une complexité remarquable à ce prix pour la Bourgogne. 9.99 e

Château Lescure, Sainte-Croix-du-Mont, 2013 : Tendresse de texture, complexité de saveurs, longueur et finesse. Joli liquoreux. 7.99 e

Château Fougas Maldorore, Côte de Bourg rouge, 2011 : Du vin et du sérieux. Tanins veloutés, belle structure. Vin long et dense, à encaver. 10.99 e

Château Fleur Lescure, Saint-Emilion, 2011 : Un fruité fin. Bonne matière, un peu asséchante, mais du caractère.  10.99 e

Gille Robin, Terroir des Chassis, Crozes-Hermitage rouge, 2014 : Nez alerte, vin frais, délicat qui donne un plaisir direct. 9.99 e

 

Intermarché (du 8 au 20 septembre)

M. Chapoutier, Côtes du Rhône rouge, 2014 (magnum) : Nez frais et friand, de mûre et de poivre, sensation coulante et déliée en bouche. Fin et facile à aimer. 13,50 e

Château Pontet-Barrail, cru bourgeois, Médoc, 2012 : Beaucoup d’élégance dans les saveurs et la structure de ce médoc délicatement extrait, caressant et à l’équilibre idéal. Coup de cœur. 9,85 e

Clos du Bois de Menge, Gigondas rouge, 2013 : Un gigondas tempéré dont on aime les belles épices poivrées, les aromates et le fruit de mûre et de prune. Tanins sont fins. Prix attractif. 9,50 e

Moulins de Citran, Haut-Médoc rouge, 2010 : Un millésime solaire et quelques années de bouteille ont façonné ce joli médoc, plaisant, fondu, sans austérité et avec une belle qualité de fruit. 9,80 e

Château Lacaussade Saint-Martin Trois Moulins, Blaye Côtes de Bordeaux blanc, 2014 : Blanc ambitieux à base de sémillon qui digère bien son bois et qui offre de belles saveurs de fruit mûr et de vanille.  5.75 e

Domaine Coste-Lise, Corbières rouge, 2012 : De la garrigue, du fruit mûr, des épices, on est bien dans le sud. Bouche ample, séduisante, à la finale tonique. 5.99 e

 

 

Aucun Commentaire

Publier une Réponse