Nos conseils pour éviter l’oxydation du vin
Oxydation du vin

Nos conseils pour éviter l’oxydation du vin

L’oxydation du vin est un phénomène qui provoque une altération de la qualité et de la nature du vin. Cette réaction chimique est en partie causée par le contact excessif de l’oxygène avec les substances contenues dans le vin au cours des périodes de conservation.

Ainsi, le vin oxydé change de couleur et de saveur. Le vin rouge devient soit violet soit marron tandis que le vin blanc tant vers une couleur jaune. Leur saveur, quant à elle, devient plus vinaigre lors de la dégustation et leur consommation entraîne la gueule de bois. Alors, comment éviter cette altération ?

Comment réduire et prévenir l’oxydation du vin ?

L’excès d’oxygène modifie l’équilibre entre les éléments de composition du vin provoquant ainsi des défauts organoleptiques au niveau de la boisson. Pour cette raison, au cours du traitement du vin, l’idéal est de réduire ou d’éviter de mélanger le vin avec la quinone réactive. Ces précautions doivent être prises depuis la vendange et les phases de récolte jusqu’au moment de la mise en bouteille. Vous devez également tenir compte de ces conseils durant les opérations intermédiaires telles que le foulage de raisin et les périodes de conservation dans les caves de vieillissement.

L’objectif est de faire en sorte que les moûts de raisin utilisés, durant le processus de vinification, n’aient aucun contact avec l’oxygène. De même, pour obtenir des vins blancs de haute qualité, il est nécessaire d’utiliser le moins de boue possible. De plus, les vignerons doivent à tout prix réduire les charges polyphénoliques.

Par ailleurs, au cours des travaux de soutirage et de filtrations, il est préférable d’éviter l’ajout d’oxygène au mélange. En outre, vous devez pouvoir contrôler la température du vin, car l’augmentation de la chaleur dans une cave peut provoquer l’altération du vin entreposé. La conservation du vin à une température basse demeure également une méthode de prévention efficace. La cave de stockage doit donc rester à l’abri des rayons du soleil ou de la lumière du jour la plupart du temps.

Quels sont les produits antioxydants qui peuvent être utilisés ?

À partir de la vendange des récoltes jusqu’à la mise en bouteille du vin en passant par l’élevage des vins, chaque vigneron doit se servir d’un gaz neutre. Les plus recommandés sont le dioxyde de carbone ou le dioxyde de soufre. Ils peuvent également recourir au sulfitage, une technique de conservation basée sur l’utilisation de sulfites. Cette méthode consiste à utiliser des gaz qui ont des propriétés antioxydantes.

Par ailleurs, dans certains cas, les propriétaires de vin peuvent utiliser de la colle protéique végétale pour traiter la teinte d’un vin rouge oxydé. Néanmoins, la saveur et le goût de vinaigre ne peuvent être corrigés, car l’éthanol contenu dans le vin se transforme et donne un goût acide à la boisson. Aussi, l’utilisation de la levure d’œnologie s’avère efficace, puisqu’elle permet de contrôler le taux d’alcool tout en agissant sur le niveau d’acidité des moûts de raisin.

Pourquoi l’idéal est d’utiliser de l’inox pour le traitement du vin ?

L’inox plus connu sous le nom d’acier inoxydable se conçoit à partir de la combinaison du fer, du nickel et du chrome. C’est en partie grâce au chrome que l’inox acquière ses propriétés antioxydantes.

C’est un métal qui possède une couche de protection qui s’active pour résister à toutes sortes de pollution et d’oxydation. De nombreux professionnels se servent de futs en inox pour réduire les contacts du moût avec l’oxygène en se servant d’un système de couvercle pneumatique.

Quels types de bouchon doivent être utilisés pour la mise en bouteille ?

Il existe une multitude de modèles de bouchon pour les bouteilles de vin. À titre d’exemple, vous avez :

  • le bouchon en liège naturel ;
  • le bouchon colmaté ;
  • le bouchon en liège aggloméré ;
  • le bouchon synthétique.

Cependant, de nombreux professionnels ont une préférence pour le bouchon en liège, car il leur permet de réduire de manière efficace le contact du vin avec l’air. Ainsi, le vin embouteillé peut être conservé sur plusieurs décennies sans crainte. Notez que cela ne s’applique pas pour une bouteille déjà entamée.

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.