Champagne Colette Bonnet, l’excellence vigneronne

Champagne Colette Bonnet, l’excellence vigneronne

Colette Bonnet incarne une facette méconnue du champagne, celle des vigneronnes. Au-delà de cette différence, ses vins se rattachent à une catégorie titrée Champagne de Vignerons, ô combien passionnante dans sa diversité. Ce label recouvre en effet une production bien distincte de celle des grandes maisons en ce sens où elle est la résultante d’un terroir, souvent unique car délimité au sein d’une seule aire communale. De surcroît, la main artisanale qui l’élabore ajoute à son caractère et l’éloigne davantage de la récurrence du goût que les marques recherchent pour se positionner. Eloignés de ce principe, les champagnes de Colette Bonnet le sont d’autant plus qu’ils proviennent de l’agriculture biologique. Ainsi, mieux que le fruit d’un terroir, ils en sont l’essence.

L’origine

De taille modeste, d’à peine plus de deux hectares, le domaine se situe sur la commune de Noé-les-Mallets, dans la Côte des Bar, région de la Champagne viticole à découvrir, car elle s’avère tout aussi propice à de hautes expressions que les secteurs historiquement réputés de la Marne. Colette Bonnet nous convainc ainsi des aptitudes de ses sols en exploitant consciencieusement des vignes sur le plateau calcaire de Blu, reflet du kimméridgien, l’ère géologie caractérisant la Côte des Bar, tout comme d’autres vignobles de renom (Chablis, Sancerre …). Elle y cultive surtout le pinot noir, cépage en parfaite adéquation avec ce terroir, où il s’épanouit en livrant une délicatesse qui n’a rien à envier au produit d’autres secteurs champenois doués pour cette variété. Son alliance avec le chardonnay permet en outre d’apprécier la plasticité du terroir, ce dont témoigne une cuvée particulièrement achevée, où le duo s’affirme en équilibre et en fraîcheur. Variété confidentielle en Champagne, le pinot blanc partage un assemblage avec son alter ego en noir pour faire valoir une harmonieuse expressivité.

Noé-les-Mallets

La manière

Dès leur naissance, les champagnes que signe Colette Bonnet s’inscrivent dans une démarche vigneronne, avec une attention particulière portée au travail de la vigne et une conception dédiée à la finalité du vin. Au-delà de son éthique, l’adoption de la viticulture en mode biologique participe de cette volonté de respecter la nature d’un terroir pour son incidence sur la plante, tout comme dans ses aspects environnementaux. Afin de préserver au mieux l’intégrité des raisins ainsi obtenus, leur pressée s’effectue sur place, tandis que la vinification des moûts fait appel aux compétences du centre vinicole de Chouilly, lui-même opérant en acteur responsable par son engagement vis-à-vis des nouveaux enjeux sociétaux. Et même si elle délègue l’élaboration de ses cuvées, notre vigneronne veille de près à ses différentes étapes, et notamment les plus cruciales, décidant personnellement des assemblages et des dosages qui décident de leur style.

Les vins

La gamme des champagnes Colette Bonnet se compose de trois cuvées conçues comme les témoins d’un millésime. Elles reconduisent ainsi au mieux son fruit et, suivant ce principe, sont très peu dosées et bénéficient de la catégorie des « extra-bruts », très prisée des amateurs. L’étiquette y fait simplement allusion par une métaphore chiffrée, ainsi les « 11/12 » et « 12/13 ». Découvrons-les …

11/12

pinot noir/pinot blanc

Son approche aromatique est délicate et fraîche, exprimant des notes subtiles fruitées et minérales. Appréciable, l’ampleur en bouche met en valeur une constitution harmonieuse où une matière substantielle se trouve littéralement filtrée par la « crème » de l’effervescence. Une douceur de sève apporte du charme à l’ensemble, tandis qu’un grain minéral lui confère de la droiture.

13/14

pinot noir/chardonnay

Une sensation de fraîcheur enveloppe et magnifie une olfaction faite d’un écho du fruit et du terroir. Sa riche matière n’a d’égale que son volume en bouche et s’épand à travers le foisonnement de la bulle, ajoutant à son insigne équilibre. Sensible en finale, sa composante fruitée compose avec une fine trame minérale au bénéfice d’un caractère sapide.

Pinot noir 2014

De petites notes nerveuses évoquant des fruits rouges suscitent d’emblée un attrait qui, en bouche, se transcrit dans une rondeur aux contours finement effervescents, lui procurant ainsi un supplément de grâce et de sustentation. Ce schéma perlant cède en finale à une étreinte minérale d’où s’échappe un goût affriolant d’une persistance remarquable.

>> site : Champagne Colette Bonnet

L’auteur de l’article : diplômé en histoire de l’art, Mohamed Boudellal est journaliste et consultant en vins. Il a écrit pour la presse spécialisée, principalement pour la Revue du Vin de France et d’autres titres comme L’Amateur de Bordeaux, Gault & Millau et Terre de Vins. Il est co-auteur dans l’édition 2016 du « Grand Larousse du Vin ».

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.