Leçon n°78: Le mourvèdre
Leçon n°78: Le mourvèdre

Leçon n°78: Le mourvèdre

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Voici notre deuxième cépage rouge d’origine espagnole, après le grenache dans une leçon précédente.

Le mourvèdre fait partie des variétés qui possèdent beaucoupde synonymes, ce qui indique à la fois son ancienneté et sa dispersion géographique. En Provence, où il est implanté de longue date, on compte les noms suivants :mourvedon, mourvès, mourvégué etmourvézé ; des variations sur un thème, mais on verra que cela change lorsque l’on va un peu plus loin. Tous ces noms évoquent la couleur sombre de la grappe, comme le font aussi les noms négron, ou negré trinchiera. Trinchiera signifie « estrangle-chien », qui fait référence à ses saveurs rudes et tanniques. Mais on trouve aussi beaucoup de noms locaux ailleurs en France : bénada dans le Var, piémontais dans le Vaucluse, buone vise ou tire-droitdans la Drôme), rossola nera en Corse, balthazar en Gironde ou damas dans le Puy de Dôme. Et il y en a bien d’autres !

En Espagne, son pays d’origine (il existe un village appelé Murviedro près de Valencia), il est dénommémataro en Catalogne (mais aussi aux Etats-Unis et en Australie, deux pays qui ont un peu adopté ce cépage), alicante en Andalousie, morastrell ou monastrell, tino, tinta ou tintilla ailleurs. On dénombre près de 60 000 hectares de monastrell ou mourvèdre plantés en Espagne, contre 10 000 en France (mais il y en avait moins de 1000 à la fin des années 1960). Il est plus facile à cultiver dans les zones chaudes d’Espagne que dans le Sud de la France, où il subit les assauts du mildiou. D’ailleurs il est le cépage dominant dans les DO d’Alicante, Almansa, Jumilla, Valencia et Yecla.

De nos jours il fait partie des variétés recommandées dans tous les départements méditerranéens de France, plus le Vaucluse, l’Ardèche et la Drôme. Il doit constituer la majorité des vins rouges de Bandolauxquels il donne tout son caractère et autorise une longue garde, car c’est une variété tannique qui mûrit tardivement. Ailleurs en France, il est surtout utilisé pour apporter fraîcheur, fruit et structure dans les assemblages, principalement avec du grenache et de la syrah. C’est aussi le cas en Californie et en Australie où cet assemblage de trois cépages est souvent nommé GSM (Grenache, Syrah, Mourvèdre).

Quant il est bien mûr, le mourvèdre produit des vins puissants et tanniques, avec un fruit intense et de la chair. Il est capable de longue garde si on le protège contre l’oxydation. C’est en tout cas l’un des grands cépages de la Méditerranée.

Commentaire (1)

  • Baux Serge

    article passionnant

Publier une Réponse