Qui aime bien châtie bien

Qui aime bien châtie bien

Nous avons pour principe à Ecce Vino de ne pas publier de notes de dégustation sur des vins que nous n’aimons pas, préférant en général passer ces produits sous silence. Il ne s’agit nullement de complaisance à l’égard de tout ce que nous dégustons, car au moins deux tiers des vins que nous testons ne reçoivent jamais de commentaire sur ce site. Mais il est aussi de notre devoir envers nos lecteurs de signaler une déception, surtout lorsqu’il s’agit d’un domaine dont nous avons, par le passé, beaucoup apprécié les vins.

C’est malheureusement le cas pour deux vins rouges secs, récemment dégustés, du Mas Amiel, domaine phare du Roussillon. L’internaute curieux et exigeant peut consulter nos notations passées sur les nombreux vins produits par Mas Amiel. Les niveaux de note se situent tous entre 15/20 et 18/20, pour des rouges ou blancs secs, ainsi que pour les vins mutés. Il s’agit donc d’un producteur de très haut niveau. Mais nous avons été très déçus par deux vins rouges secs du millésime 2007 de Mas Amiel. Les deux sont en appellation Côtes du Roussillon Villages, et le plus décevant est aussi le plus cher, ce qui constitue une double déception !

Voici donc nos commentaires :

Mas Amiel, Notre Terre 2007, Côtes du Roussillon Villages

Catégorie : vin rouge sec

Zone de prix : 10/15 euros

Nez épicé et brûlé, rappelant le goudron, le fruit cuit et les épices. Impression globale chaleureuse. En bouche le fruité est plus intense, relativement gourmand, mais l’ensemble semble trop chaleureux, par une impression envahissante d’alcool qui chauffe le palais et diminue les sensations fruitées.

(Note 13,5/20)

 

Mas Amiel, Carérades 2007, Côtes du Roussillon Villages

Catégorie : vin rouge sec

Zone de prix : 20/25 euros

Nez d’eau-de-vie, avec des notes de cerise et une tonalité animale et brûlée pas franchement agréable. En bouche, l’alcool détruit presque entièrement le plaisir du palais. Cela évoque un porto sec mais sans la succulence du fruit.

(Note 12/20)

 

Conclusion

La forme de la bouteille de ces deux vins a changé, pour adopter des épaules tombantes. Il ne faudrait pas que la qualité suive la même pente ! Si le millésime était difficile, avec trop d’alcool pour obtenir un équilibre acceptable, ne serait-il pas plus honnête de ne pas sortir les Carérades en 2007 ? Cela nous attriste car nous avons beaucoup aimé ces deux vins par le passé.

Commentaire (1)

  • Achat de vins

    Je connais cette production Je connais cette production pour sa qualité et tout comme vous je suis étonné du résultat de cette dégustation meme si 2007 était difficile à maitriser. Que s’est il passé ?

Publier une Réponse