Un restaurant qui aime le vin: Le Régent

Un restaurant qui aime le vin: Le Régent

Le mois dernier, le Conseil des prélèvements obligatoires rendait son rapport sur les conséquences de la baisse de la TVA en restauration. Résultats : 6000 embauches et une baisse des prix de l’ordre de 5,8% depuis début juillet au lieu des 40 000 créations d’emplois prévues et d’une baisse des prix de 11,8% promises par les professionnels de la restauration. Accablant certes, mais qui était vraiment dupe en l’absence d’une vraie contrepartie à la loi ? Au crédit des restaurateurs on mettra le contexte économique difficile et un recul encore insuffisant pour faire un bilan sérieux d’une loi votée il y a seulement trois mois. Ne jetons donc pas encore tous les chefs avec l’eau de cuisson, d’autant plus qu’ils sont nombreux à avoir pris des initiatives plus que louables.

Parmi eux Marc Vanhove, patron d’une brasserie bordelaise en vue, Le Régent, Place Gambetta. Profitant de la baisse de TVA, il a lancé une carte des vins à prix quasiment coûtant. Son slogan “Les plus grands vins du monde à la portée de tout le monde” n’est pas de l’esbroufe : le Château Labegorce (Margaux) 2001 à 20 euros, les châteaux La Pointe (Pomerol) 2005, Carbonnieux (Pessac-Léognan) 2006 ou Gloria (Saint-Julien) 2006 à 25 euros, qui dit mieux ? Sur le plan comptable, cet effort édifiant, dans un pays où les marges sur les vins sont souvent rocambolesques, absorbe tous les gains générés par la baisse de la TVA. Mais depuis la mise en place de la carte début septembre, on se bouscule au portillon : +35% de fréquentation.

Un restaurateur soulagé, des producteurs ravis et des clients comblés, le pari est plus que réussi.

Le Régent, 46 Place Gambetta, Bordeaux (05 56 44 16 20)

 

 

Noël approche, c’est le moment d’acheter votre vin en ligne grâce aux conseils indépendants d’Ecce Vino.

 

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.