Leçon n°75: Le grenache
Leçon n°75: Le grenache

Leçon n°75: Le grenache

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Ce cépage d’origine espagnole fait partie des plus plantés au monde.

« Cépage rouge, vigoureux et productif, présent dans les régions méditerranéenne et rhodanienne. Il donne un vin fin, riche en alcool et peu acide. Il se prête bien à l’élaboration de vins de liqueur. Syn. : alicante. »

Voici le type même d’une entrée sous le nom « Grenache » dans certains dictionnaires en ligne sur le vin. C’est évidemment un peu court pour rendre compte d’un cépage aussi important, et je vais essayer de vous donner des informations plus amples.

Le grenache (noir, pour être complet, car il existe aussi des variantes blanche et grise) est un cépage d’origine espagnole (probablement de la région d’Aragon) qui est parmi les plus plantés au monde. A la fin du XX ème siècle il était même le deuxième plus planté au monde, mais il a été doublé depuis par le cabernet sauvignon et le merlot.

Après l’Espagne, où on le trouve dans beaucoup de régions et sous des synonymes divers (garnacha, alicante, aragonez, mencida, lledoner, par exemple), son deuxième pays d’adoption est le Sud de la France où on le trouve un peu partout, à commencer par le Roussillon, mais aussi le Languedoc, le Sud du Rhône et la Provence. Il est aussi assez planté en Sardaigne, sous le nom de Cannonau, et ailleurs en Italie, sous le nom de grenache ou d’alicante. On le trouve dans d’autres régions de la Méditerranée : la Grèce, le Liban, Israël ou le Maghreb. Il est également planté dans des régions chaudes de certains pays du dit « Nouveau Monde », comme la Californie, l’Afrique du Sud et, surtout, l’Australie.

Le grenache est plus souvent utilisé en assemblage avec d’autres cépages que seul, sauf quand il s’agit de vins mutés (Maury, Banyuls, Rasteau, Rivesaltes). Cela est dû à ses caractéristiques : pas très coloré mais richement fruité et souple, avec une acidité basse et des degrés d’alcool souvent élevés. Ses partenaires lui apportent couleur et structure en diminuant le taux moyen d’alcool. Sur le plan de la production, il a trois avantages : il supporte bien la sècheresse, il est relativement résistant aux maladies et peut aussi être très productif. Tout cela explique sa localisation et l’étendue de ses plantations, surtout après le phylloxera. Mais lorsqu’il est planté sur des terrains pauvres et que son rendement est limité, il est capable d’offrir des vins riches, très suaves dont les meilleurs vieillissent remarquablement bien. N’oublions pas qu’il forme la majorité des plantations de Châteauneuf-du-Pape et de Priorat, par exemple, et qu’il est l’unique composant des vins de Château Rayas.

 

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.