Le colombard (94)
Le colombard (94)

Le colombard (94)

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Cette variété blanche est assez répandue dans l’Ouest de la France, surtout dans les régions charentaise et gasconne.

Cette variété est peut-être issue d’un croisement entre le chenin blanc et le gouais, ce dernier étant une très ancienne variété qui est aussi un des parents du chardonnay et d’autres cépages. Vue son implantation, elle a souvent (et surtout) été utilisée pour la distillation des eaux-de-vie de Cognac et d’Armagnac. Mais aujourd’hui, dans la région de Cognac, elle perd du terrain face à l’ugni blanc, considéré comme plus adapté à cet usage car produisant plus d’acidité et moins d’alcool que le colombard. En revanche, ces inconvénients deviennent des atouts dès qu’il s’agit de produire des vins blancs, et en Gascogne le colombard a retrouvé les faveurs des producteurs produisant des blancs dans la catégorie Vin de Pays. A mesure que la production d’Armagnac régressait, celle des Vins de Pays augmentait de manière significative, et la région offre aujourd’hui des vins d’un excellent rapport qualité/prix, faisant assez largement appel au cépage colombard.

Le colombard a eu une carrière assez brillante, sur le plan des volumes du moins, dans quelques pays du Nouveau Monde. Aux Etats Unis, par exemple, où il est utilisé (sous le nom de French Colombard) surtout pour produire des vins blancs de base, on recense quelques 13 000 hectares plantés, ce qui est plus qu’en France. En Afrique du Sud, elle est la deuxième variété blanche la plus plantée du pays, après le chenin blanc et nettement devant le chardonnay. On en trouve aussi un peu en Australie (3 000 hectares) mais on ne lira que rarement son nom sur les étiquettes de bouteille car, dans tous ces pays, le colombard est souvent distillé.

Alors quelles sont les caractéristiques de ce cépage de l’ombre ? Il ne faut pas s’attendre à le voir produire de grands vins mais ce cépage donne des saveurs très fruitées avec beaucoup de vivacité, mais sans acidité excessive. Tout cela dans un registre simple et désaltérant, facile à boire et finalement très agréable. Ce type de vin a bénéficié pleinement de la modernisation du matériel de vinification ces 20 dernières années, car le contrôle des températures de fermentation et les avantages des cuves en inox pour vinifier de grands volumes ont été très bénéfiques à ce style de vin qui a fait la réussite d’entreprises commeTariquet, ou la Cave de Plaimont, ainsi que toute une série d’autres producteurs du Gers et des Landes.

 

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.