Le Domaine de la Rectorie : au sommet du Roussillon
Le Domaine de la Rectorie : au sommet du Roussillon

Le Domaine de la Rectorie : au sommet du Roussillon

En 1984, les frères Parcé ont eu la bonne idée de revenir sur les terres des aïeux à Banyuls, entre mer et montagne, sur la Côte Vermeille, pour se réapproprier les 7 hectares familiaux et produire leurs propres vins.  Le domaine de la Rectorie vient de souffler ses 30 bougies au bien nommé Chemin des Vignes*, à Issy, vrai « complexe »  dédié au vin, avec ses impressionnantes crayères, propriété de la famille Legrand. En maître de cérémonie : Yves Legrand, commerçant humaniste, amoureux du vin et sincèrement attaché à ceux qui le font (sincèrement), habité par les lieux qu’il dirige et passeur de passion. Entre les clans Legrand et Parcé, c’est une vieille complicité de partenaires et surtout d’amis. Une alchimie entre gens de bien, au bon sens du terme, qui les a réunis  pour une soirée mêlant vins, gastronomie (nippo-catalane par les chefs  Masashi Lijima* et Mathieu Legrand*) et arts car les Parcé sont à multiples facettes : photographe, musicien, peintre, « érudits » disent ceux qui les connaissent, et d’abord grands vignerons. Leur vignoble est une marqueterie posée sur les coteaux de bord de mer : une trentaine de parcelles pour 30 ha de vignes et un paysage impressionnant, lunaire, pierreux et écrasé de soleil en été, qui a inspiré Pierre Parcé, photographe émérite, dans une belle série de noirs et blancs. On a gardé ici une foi indéfectible dans les vertus du grenache, ou des grenaches, qui sont complantés dans les plus vieilles parcelles : grenache noir, grenache gris, ce dernier totalement réhabilité par le blanc sec du domaine, et un peu de grenache blanc. De cette trilogie et de quelques autres cépages (carignan et mourvèdre), les Parcé tirent toute la gamme des styles roussillonnais, vins secs et vins doux naturels, impressionnants de constance, de nuances, d’élégance et de précision.  Un formidable ambassadeur pour la région et une adresse incontournable pour les amateurs de grands vins sudistes.  

Les vins

Côté Mer, Collioure rosé, 2013 : un rosé exemplaire, avec  un fruit gourmand, une bouche sapide, fraîche et  la texture tendre d’un vin fermenté en barrique. Superbe rosé qui sait marier le fruit et le fond. (autour de 13 e)

Argile, Collioure blanc : 4 millésimes étaient au programme de ce blanc issu essentiellement du grenache gris. En fil conducteur : une texture douce, une suavité fraîche,  des notes délicates et un peu salines d’épice, de fleur blanche  ou d’amande qui tirent franchement sur le minéral avec le temps (2002). Un superbe blanc déroutant, solaire et fin, qui sait vieillir. (autour de 22 e)

Barlande, Collioure rouge, 2013 : vin issu d’une parcelle, puissant, concentré mais juteux. Cerise noire, pointe de zan avec des tanins bien fermes qui gardent en respect le fruit : intense, chaleureux, résolument sudiste avec une suavité jubilatoire.

Côté Montagne, Collioure rouge, 2012 : Nez plus perçant, autour de la prune et de la framboise bien mûre avec des notes fumées. La bouche reste très fraîche, servie par des tanins croquants et une texture sans épaisseur inutile. Mûre et ferme, grande classe et un beau vieillissement en perspective. (autour de 22 e)

Voile d’Argile : un vin de voile, plus proche d’un fino que d’un vin jaune. Pomme verte, noix,  levure et fruit blanc à plein nez avec une légèreté de texture et une fraîcheur imparables. Si l’on aime ce style, on sera comblé. Avec un comté.

Banyuls Rimage Thérèse Reig 2013 : les Parcé ont remis à l’honneur les vins doux naturels non oxydatifs, très différents du style traditionnel. Dans cette version, on croque tout le fruit d’un jeune grenache noir bien mûr. Puissant, frais, croquant, avec un équilibre parfaitement digeste entre douceur et tanins. Plaisir intense. (autour de 16 e, 50 cl)

Banyuls Rimage Léon Parcé 2012 : version plus concentrée du précédent, issue de vieilles vignes de grenache et élevée sous bois (foudre et barrique). Nez capiteux, complexe : beaucoup de fruit (pruneau) très mûr, d’herbe aromatique, de résine sur un fond cacaoté et fumé. Bouche à la mesure, ample et tannique, longue. Superbe et de longue garde, à rapprocher d’un porto Vintage. (autour de 20 e, 50 cl)

 

Carnet d’adresses

Le Chemin des Vignes : un vrai « complexe » dédié aux plaisirs de la treille. Caves de stockage et de réception, guinguettes (restaurant très recommandable), vignoble de poche et caviste, le tout chapeauté par la famille Legrand, père, fils et fille. Adresse incontournable pour les amateurs franciliens. Tel : 01 46 38 90 51 – www.chemindesvignes.net

Restaurant le 5ème péché à Collioure, Masashi Lijima,  tel : 04 68 98 09 76

Restaurent Issy Guinguette à Issy les Moulineaux, Mathieu Legrand, tel : 01 46 62 04 27

Pour trouver les vins : au domaine (tel. 04 68 88 13 45 – www.la-rectorie.com), au Chemin des Vignes (tel. 01 46 38 47 31 –  www.chemindesvignes.net)  

Credit photo : Pierre Parcé

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.