Saint-Valentin : Eros et Bacchus

Saint-Valentin : Eros et Bacchus

Nous vous racontions il y a deux ans en quoi le vin possédait une place éminemment légitime dans la célébration de la Saint-Valentin. Si l’argument historique ne vous a pas convaincu, en voici un autre qui ne peut pas vous laisser insensible.

2 verres de rouge pour la Saint-Valentin

Il y a plus d’un an, une équipe de scientifiques de l’Université de Florence publiait les résultats d’une étude, menée auprès de 798 femmes âgées de 18 à 50 ans, mesurant les rapports entre consommation de vin rouge et sexualité. Trois groupes avaient été constitués : le groupe 1 rassemblait les femmes buvant 1 ou 2 verres de vin rouge par jour, le groupe 2 celles n’en buvant pas, le groupe 3 celles buvant plus de deux verres ou d’autres alcools (dont du vin blanc). Après analyse des résultats du questionnaire, il ressort que les femmes du 1er groupe apparaissent bien plus épanouies sur tous les points étudiés (plaisir, désir, etc) que les femmes abstinentes ou buveuses de plus grande quantité. On regrette que l’étude n’ait pas été étendue aux hommes.

A la recherche du cépage le plus excitant

L’étude portait sur des femmes toscanes, dans la région du Chianti et de son grand cépage rouge, le sangiovese. Qu’attendent nos régions viticoles pour savoir laquelle possède le cépage rouge le plus excitant de France ? Présumons (sans beaucoup de rigueur scientifique) que les constituants spécifiques du vin rouge, à savoir les anthocyanes (molécules colorantes) et les polyphénols (tanins), pris en quantité modérée, soient en jeu dans ce diagnostic. Sur la base de leur richesse en couleur et en tanins, on peut dégager quelques postulants : le tannat, le malbec, le cabernet-sauvignon ou le mourvèdre. Le plus riche en polyphénols est le durif (ou petite syrah) qui a quasiment disparu de France mais qui donne quelques belles cuvées en Californie et au Mexique. En attendant, les amateurs et amatrices de cahors (malbec), de madirans (tannat), de bandols (mourvèdre), de médocs (cabernet-sauvignon) ou de corses rouges issus du niellucciu (sangiovese) pourront, en ce jour de parade amoureuse, joindre l’agréable à l’agréable avec quelques bouteilles bien choisies :

Commentaires (2 )

  • Achat vin

    Vous ne parlez pas du Vous ne parlez pas du champagne qui de mon point de vue est un vin qui crée de réelles sensations à condition d’être raisonnable. Quoi de plus merveilleux qu’un champagne pour accompagner les amoureux pour fêter la Saint-Valentin…

Publier une Réponse