Pourquoi dit-on «mettre de l’eau dans son vin»
Pourquoi dit-on «mettre de l’eau dans son vin»

Pourquoi dit-on «mettre de l’eau dans son vin»

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Cette vieille expression qui invite à modérer sa colère, ses convictions ou ses prétentions remonte au moins au XVII ème siècle. En 1646, Fleury de Bellingen en donnait la définition suivante :« modérer ses passions, comme la chaleur excessive du vin est tempérée par le meslange de l’eau ».

Aujourd’hui, il nous paraîtrait criminel d’allonger notre verre de Château Margaux d’un trait d’eau, mais ce fut l’usage pendant près de trois millénaires. Rappelons que Dionysos, lorsqu’il livra le secret du vin aux hommes, leur enseigna aussi la bonne manière de le boire, c’est-à-dire coupé d’eau, pour éviter que le chaos s’installe ici-bas. Le vin pur était réservé aux dieux de l’Olympe (ou aux barbares !).

Au Moyen-Age, les médecins recommandaient de boire la plupart des vins coupés d’un peu d’eau, pour des questions de sobriété et de digestion, mais dans bien des cas, c’était plutôt l’eau que l’on coupait d’un peu de vin pour la nettoyer et la purifier, même pour les enfants. L’usage a perduré jusqu’au XIX ème siècle ; Napoléon, dit-on, coupait son Chambertin d’un trait d’eau. Même de nos jours, on remarque que la génération de nos grands-parents n’a pas totalement perdu cette vieille habitude.

Aucun Commentaire

Publier une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.