La fête des mères

La fête des mères

Depuis plusieurs années, une tendance forte se dessine dans le marketing des vins, déclinée à toutes les sauces : le vin et les femmes. Derrière ce phénomène, une statistique : 78% des vins sont achetés par des femmes en Grande Distribution (aucune statistique n’est disponible pour le reste du marché). La Grande Distribution distribuant près de 3 vins sur 4 en France, on comprend vite qu’il s’agit ici de chasser sur les terres des ménagères. Cela commence par le packaging et finit par un goût supposé plaire spécifiquement à la gente féminine, comme si celle-ci était uniforme, réductible à trois clichés issus de magazines féminins, à l’inverse d’un goût masculin qui, lui, serait donc mature, éclairé, nuancé… L’idée est que les femmes étant oenologiquement incompétentes, il faut les guider en jouant sur quelques cordes grossières et un peu anachroniques.

Il est certain que le vin n’est plus du tout un bastion masculin : 52% des femmes (et 72% des plus de 60 ans) déclarent consommer du vin au moins une fois par semaine et de plus en plus d’entre elles font carrière dans la filière professionnelle, à tous les niveaux (caviste, sommelière, œnologue, propriétaire, présidente de société…). Autre idée reçue, les femmes seraient, par nature, attirées par des vins légers, frais, élégants, « féminins ». Nous nous sommes donc attelés à mener une petite expérience en réunissant une quinzaine de représentantes de l’espèce pour leur faire déguster un panel de vins de types et de styles très variés. Conclusion de cette expérience : les femmes aiment le bon vin avant tout, sans prédilection évidente pour un style ou un type. Nous avons envie d’ajouter : évidemment !

Les femmes ne sont pas les seules cibles d’un marketing facile. L’année dernière, on apprenait le lancement du premier « gay wine » : un rosé à bulles baptisé TendreBulle Gay avec les initiales « G and L », pour « gay and lesbian », probablement destiné aux nuits chaudes du Queens ou d’Ibiza. La bouteille aurait pu avoir une forme plus suggestive, on a au moins échappé à ça… Outre le fait que l’on puisse être gay sans aimer le rose et le kitch, on peut s’interroger sur ce qu’est un vin « gay ». A quand la cuvée « macho » aux tanins musclés, ou la cuvée « âge mûr » aux arômes de verveine ?

En résumé et pour revenir à nos moutons, que peut-on offrir à nos mères pour leur célébration le 7 juin prochain ? Inutile de les flatter avec un nom prestigieux, les femmes sont bien moins victimes que les hommes du syndrome de l’étiquette. Le prix et le goût sont leurs deux principaux critères d’achat. Voici donc une sélection de nos coups de cœurs récents, à tous les prix.

Blanc

Domaine Laroche, Petit Chablis 2007 : 15/20 – 13,50€ – achetez ce vin en ligne !

Domaine du Tariquet, Vin de pays des Côtes-de-Gascogne, Dernières Grives 2007 : 15/20 – 16,38€ – achetez ce vin en ligne !

Domaine des Roches Neuves, Saumur, L’Insolite 2007 – 15,5/20 – 17€ – achetez ce vin en ligne !

Domaine Richard Leroy, Anjou, Clos des Rouliers 2007 – 15,5/20 – 18,50€ – achetez ce vin en ligne !

Joseph Perrier, Champagne, Cuvée Royale Brut – 14,5/20 – 28,50€ – achetez ce vin en ligne !

Rouge

Mas de Libian, Côtes du Rhône Villages, Kahyyam 2007 – 16/20 – 11€ – achetez ce vin en ligne !

Château de Coulaine, Chinon, Les Picasses 2006 – 16/20 – 16,50€ – achetez ce vin en ligne !

Château Belle Vue, Haut-Médoc, cru bourgeois 2006 – 15,5/20 – 12,80€ – achetez ce vin en ligne !

Domaine Sébastien David,Saint-Nicolas-de-Bourgueil, In Vivo 2006 – 15,5/20 – 15€ – achetez ce vin en ligne !

Château de Pibarnon, Bandol 2006 – 16,5/20 – 18€ – achetez ce vin en ligne !

 

Commentaire (1)

  • Sous.fr

    Etes vous vraiment surs que Etes vous vraiment surs que les femmes sont bien moins victimes que les hommes du syndrome de l’étiquette ?
    Les femmes aiment le bon vin avant tout mais l’étiquette doit leur parler ?
    Apres tout, a quoi serviraient tout le beau marketing de ces bouteilles proposées si Les femmes n’y étaient pas sensibles ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.