Oenovino : goûter avant d’acheter

Oenovino : goûter avant d’acheter

Oenovino est un tout jeune site qui s’appuie sur une (bonne) idée : permettre à l’internaute de goûter les vins avant de les acheter.

Un grand-père viticulteur dans le Gers, une culture familiale pour les bons produits et les plaisirs de la table, le parcours de Jules Lamon était semé de petits cailloux en forme de grains de raisins. Après le lycée, sa passion précoce pour le vin l’envoie à Toulouse d’où il repartira avec les diplômes d’ingénieur agronome et d’œnologue en poche. Après quelques années dans la presse agricole et économique, l’appel de la bouteille se fait plus pressant : à Paris, il est d’abord formateur pour professionnels du vin et amateurs puis se lance dans le commerce en ligne en septembre 2010.

Oenovino est donc un tout jeune site qui s’appuie sur une (bonne) idée : permettre à l’internaute de goûter les vins avant de les acheter. Le site fonctionne sur abonnement avec une formule d’entrée à 79 euros par an : vous recevez tous les deux mois 3 échantillons conditionnés dans des tubes de 6 cl (soit 18 échantillons sur l’année). Après dégustation, libre à vous d’acheter ou non les vins proposés. Le concept est plutôt innovant, utile et permet de choisir en connaissance de cause. Au fur et à mesure du retour des clients, l’idée est d’affiner l’échantillonnage en fonction du goût de chacun. Le site relaie les remarques et appréciations des abonnés sur les vins dégustés, qu’elles soient positives ou non.

La gamme est courte (65 vins), éclectique, sans a priori si ce n’est qu’elle comporte uniquement des « vins de producteurs » (entendez des vins produits par des vignerons à partir de leur propre vignoble). On y trouve peu de noms connus et un bon tiers de vins d’ailleurs. «La sélection fait partie des plaisirs du métier, et je la fais sans a priori. Je me laisse guider par mes goûts, mes sens, parfois par des rencontres, le principe restant l’esprit de découverte ». La fourchette de prix est serrée (de 5,20 à 22 euros) avec la moitié des références à moins de 10 euros. La prise en main du site est plutôt facile même si on regrette l’absence d’outil de recherche détaillé (par pays, appellations, cépages…). On a goûté une petite partie de la sélection avec des coups de cœur pour le grüner veltliner de Loimer, les vins d’Ocone en Campanie ou les très bons Cahors d’un jeune talent (Mas del Périé). Frissant (Touraine), Piron (Beaujolais) ou Grant Burge en Australie sont d’autres noms recommandables. Oenovino fonctionne en partenariat avec les vignerons référencés ou avec les importateurs (pour les vins étrangers) qui prennent en charge la logistique que nous n’avons pas encore testée.

Commentaires (2 )

  • Aux lecteurs d’Eccevino, au Aux lecteurs d’Eccevino, au plaisir de vous faire partager mes découvertes !

  • Aux lecteurs d’Eccevino, au Aux lecteurs d’Eccevino, au plaisir de vous faire partager mes découvertes !

Publier une Réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.